Le marché de l’immobilier est très dynamique à Ibiza

Un nombre croissant de personnes désire acheter une maison sur la petite île des Baléares qui séduit par sa beauté, mais également par ses fêtes mémorables. Le marché de l’immobilier y est donc en plein développement et les prix commencent à grimper dans la plupart des secteurs du territoire, même si certains sont bien plus cotés que d’autres.

Ibiza se développe rapidement

La construction de villa de luxe est en plein essor depuis quelques années à Ibiza. De plus, les autorités locales ont effectué de nombreux travaux pour mettre en place des infrastructures qui permettent de répondre à la demande. Ainsi, des investisseurs de différents pays ont acquis une résidence secondaire dans des endroits idylliques, en bord de mer ou nichés au sein d’une verdure luxuriante. Les compagnies aériennes privées et les ports de plaisance sont dorénavant légion sur l’île, pour le plus grand bonheur des investisseurs.

Ibiza jouit de plus en plus d’une réputation exclusive et ses multiples atouts attirent des personnes du monde entier, comme son ambiance nocturne avec ses soirées VIP animées par les DJ les plus connus de la planète. La diversité des paysages est également un de ses attraits majeurs et ceux qui préfèrent être au calme, entourés d’une nature préservée, trouveront ce qu’ils cherchent. Il y en a donc pour tous les goûts et c’est ce qui plait.

Les prix des villas augmentent rapidement

Avec une forte croissance de la demande, les prix de l’immobilier à Ibiza grimpent rapidement et il faut dorénavant compter au moins un ou deux millions d’euros pour acquérir un bien, suivant ce que l’on cherche. En effet, le secteur offre également une grande diversité, des appartements en résidence de haut standing aux villas de 350 m² ou plus. Chaque région de l’île dispose d’habitations de qualité à vendre et les prix varient d’un endroit à l’autre, mais la tendance à la hausse se retrouve sur tout le territoire.

En moyenne, ils ont augmenté de 13 % entre 2016 et 2017 et cela se poursuit depuis le début de l’année. C’est bien sûr dans la capitale et aux alentours que la valeur des habitations est la plus élevée, mais même dans l’est, qui est la partie la moins développée, il devient presque impossible de trouver une villa à moins de deux millions d’euros. De plus, de nouveaux projets de construction fleurissent dans toutes les régions, car il faut satisfaire la demande en continuelle hausse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 27 =